Jardin pédagogique à Molenbeek

Published on
mer, 03/09/2014 - 14:16

La jardin pédagogique du 19, rue de l’Avenir fait partie d’une habitation passive de quatre appartements.  Le jardin est un projet qui fait partie d’un contrat de quartier durable de la commune de Molenbeek.  Le jardin se trouve dans un espace semi-public de 260 m2 accessible aux habitants des appartements, aux habitants du quartier et à certaines asbl de la commune, dont bon. Jan Douteur, collaborateur bon, s’est porté volontaire pour gérer le jardin en compagnie de quelques étudiants bon.  Nous l’avons accompagné un après-midi vers ce magnifique jardin. Nous voilà aux côtés d’un jardin florissant sous un magnifique soleil.  Tout semble aller comme sur des roulettes.

De votre côté l’enthousiasme ne semble pas faire défaut.  Combien de fois par semaine viens-tu ici et avec qui ?
Jan:
Jusqu’il y a peu le jardin était accessible chaque mercredi aux habitants du quartier et aux asbl.  Depuis que nous disposons de notre propre clé les visites au jardin sont plus fréquentes.  Je m’y rends hebdomadairement avec quelques étudiants bon.  Au total nous sommes environ une dizaine, tous du sexe masculin.  La plupart d’entre eux ont déjà quelque expérience de jardinier ou d’agriculteur dans leur pays d’origine.  Dans le jardin pédagogique ils trouvent repos et relaxation et ont l’occasion de nouer des contacts informels entre eux et avec le quartier.  Au début ils sont plutôt taciturnes mais au cours de l’après-midi ils se relâchent.                                                                                                           

On peut donc aussi considérer le jardin comme un lieu de rencontre.
Jan:
En effet : la rencontre est centrale.  C’est ce qui m’attire avant tout.  J’aime cette espèce d’initiatives civiles où tout se fait spontanément.  La plupart du temps je laisse aux étudiants le choix de ce qu’ils veulent planter.  Ainsi ils ont opté récemment pour une petite récolte d’hiver.

Que dois-je entendre par la gestion du jardin ?
Jan:
« L’entretien » normal du jardin consiste surtout dans l’éradication des mauvaises herbes, l’arrosage et l’élagage.  Sans oublier les échanges amicaux.  Je suis heureux de notre approche bio.  Ainsi nous n’employons pas d’engrais et tout se fait de manière très naturelle.  Les habitants du quartier et les étudiants bon viennent des quatre coins du monde.  Ils apportent aussi leurs propres techniques de jardinage.  Ainsi nous apprenons les uns des autres.  La communication des techniques se fait souvent par gestes, ce qui peut amener des situations cocasses.  Nous communiquons via les plantes et enrichissons ici et là notre vocabulaire.

Je vois un jardin florissant.  D’où tenez-vous les jeunes pousses ?
Jan:
(Mâchouillant une feuille de salade fraîchement cueillie) Nous avons tout semé nous-mêmes.  Les plants sont le résultat de notre propre effort.  C’est gratifiant. Nous avons une petite récolte de tomates, de radis, de basilic rouge, d’aneth, d’endives, de sauge, de potirons, de maïs, de betteraves rouges, de citrons, de haricots verts, de carottes, de persil et de quelques autres plantes.  Comme tu peux le voir, la salade est prête à être mangée.  N’hésite pas à cueillir quelques feuilles à consommer ce soir chez toi.

Merci, c’est ce que je vais faire! Je te souhaite encore beaucoup de succès avec le jardin.

Par Mohamed Jalloh