COMMUNIQUE DE PRESSE - Soixante jeunes participent à Masir Avenir

 
Published on
mer, 03/07/2013 - 10:14

COMMUNIQUE DE PRESSE - Pour la quatrième fois d’affilée, bon organise un programme d’intégration civique d’été pour mineurs d’âge: Masir Avenir, c.à.d. « le chemin vers l’avenir », un mélange de dari et de français.  Nous cheminons à pied, à vélo, en transport public à travers Bruxelles et la Flandre.  Du Loppem rural à la maison des métiers à Gand et en escalade dans la cour intérieure de JES stadslabo.

Le programme d’intégration civique a lieu pendant les mois de juillet et août 2013.  Pendant les mois d’été, les jeunes apprennent à mieux connaître la société belge, suivent un cours de néerlandais et mettent leurs compétences en avant.  Ils apprennent surtout à réfléchir et à faire des choix.  Ateliers de travail, méthodes actives d’apprentissage, approche des multimédias et excursions composent un programme bien rempli en collaboration avec JES.

Le besoin d’intégration des jeunes demeure un besoin bien réel

Sofie de Dobbeleer, responsable de projet auprès de bon : « Des jeunes de 16 à 17 ans expriment souvent le désir de s’inscrire à bon.  Or, nous ne pouvons répondre à leur désir qu’au moment où ils atteignent l’âge de 18 ans.  Des centres d’accueil, des parents et des accompagnateurs nous font savoir que les jeunes qui viennent d’arriver sur notre territoire manquent souvent d’activités mais ne manquent pas d’enthousiasme.» 

L’ enquête que bon a menée en collaboration avec UGent en 2012 montre clairement que les jeunes apprécient la possibilité de s’instruire et d’acquérir de nouvelles expériences.  Il semblerait également que le programme Masir Avenir offre un soutien émotionnel appréciable et apprécié.  Aussi nous réjouissons nous que, grâce aussi au soutien du Gouvernement Flamand, nous soyons en mesure d’offrir ce programme à un grand groupe de jeunes en 2013.

Qui sont les jeunes participants ?

Les jeunes ont tous un point en commun : ils viennent d’arriver en Belgique et veulent découvrir leur nouvel environnement.  Ils viennent d’Afghanistan, du Ghana, de Guinée mais aussi de San Salvador, de la Côte d’Ivoire et du Cameroun,…  Ils parlent twi, pashto, malinké, espagnol, arabe, français, polar ou néerlandais.  Un groupe diversifié de jeunes, possédant chacun un passé et une histoire propres mais tous tournés vers l’avenir.  Suivez-les cet été sur le blog de Masir Avenir : http://masiravenir.wordpress.com/.                                                                                              

Lisez ici une interview avec Samim Yar, participant de l’année passée.

Info & contact presse

Elise Pertz • responsable communication • Elise.pertz@bon.be •  02 501 66 80 •  0476 451 942                                                              

Sofie de Dobbeleer •  responsable projet  •  Sofie.dedobbeleer@bon.be